Commentaire sur le rapport critique de la Chambre régionale des comptes sur la SPL

Le journal Le Gessien a publié le 19 mai 2022 un article: « L’endettement de la SPL pointé du doigt par la Chambre régionale des comptes ». Notre association a préparé un commentaire en réaction à cet article, qui a été partiellement publié par Le Gessien le 9 juin 2022. Ci-dessous l’intégralité de notre commentaire.

La faiblesse de la structure de la SPL Terrinnov au regard de ses objectifs
ambitieux et la fragilité de sa situation financière ne devraient-elles pas contraindre la Communauté d’Agglo à modifier radicalement ses projets au lieu de poursuivre une fuite en avant très risquée ?

L’endettement de la SPL Terrinnov est excessif et s’est accru de manière
exponentielle (69 millions fin 2020) pour faire face aux acquisitions progressives de foncier de la ZAC (90% acquis fin 2020), malgré l’absence de commercialisation et malgré les nombreux recours. La Communauté d’Agglo, le Conseil d’administration de la SPL et son Président Monsieur Scattolin, n’ont-ils pas fait preuve d’un manque d’anticipation, voire d’irresponsabilité, en montant une opération d’envergure régionale et, même, métropolitaine, qui repose sur un processus d’expropriation énorme, la ZAC représentant 14% de la surface de la commune ferneysienne, pratiquement sans fonds propres ?

Est-il concevable que l’équilibre financier de la SPL Terrinnov repose presque exclusivement sur l’aménagement d’un seul objet, la ZAC, et en particulier sur la réalisation de la promesse de vente du terrain de La Poterie au promoteur Altaréa Cogédim pour y construire un gigantesque centre commercial ? Le Président Scattolin brandit à satiété le problème constitué par « les recours », mais il n’a jamais mentionné que la promesse de vente signée le 29 décembre 2017 avec Altarea Cogedim prévoit une date limite de « réitération » au 30 juin 2022 ; soumise
à la réalisation de conditions suspensives à cette date, cette promesse est
susceptible de devenir caduque.

Le rapport de la CRC signale que la dynamique transfrontalière, actée dans de nombreux documents de programmation de la ZAC reste largement à construire. La CRC avertit : « la capacité de la ZAC à atteindre ses objectifs économiques, à savoir la constitution d’un pôle d’innovation ne peut aujourd’hui être évaluée ». De même, les initiatives liées, entre autres, au projet de Cité Internationale du Savoir « ne sont pas exemptes de risques ».

Cet audit de la CRC se fonde essentiellement sur l’analyse des documents
financiers des exercices 2014 à 2020. Il a été publié en mai 2022 et ne tient pas compte de l’exercice 2021 ce qui ne laisse présager rien de bon, étant donné les conséquences de la crise du Covid. L’évolution des modes de consommation, l’inflation des matières premières, les rapports successifs du GIEC et la prise de conscience, même parmi les tenants les plus libéraux, de l’indispensable réorientation de l’économie vers des modèles radicalement différents ne doiventils pas encourager les élus à envisager l’avenir autrement ? La guerre en Europe, les sécheresses à répétition qui s’annoncent, exigent des élus, un esprit visionnaire et lucide.

L!association Poterie Riposte travaille depuis des mois avec des citoyens et des architectes qui ont bien voulu s!impliquer dans des ateliers de réflexions sur ce dont a réellement besoin la population de Ferney-Voltaire et par inférence, celle du Pays de Gex et du Grand Genève. Les perspectives déployées sont riches. Il y a des alternatives au quartier de la Poterie qui rendraient notre ville vraiment attrayante et retiendraient d’avantage ceux qui sont de passage et qui, sitôt un peu d’argent gagné, préfèrent s’éloigner dans la « campagne » du Pays de Gex ou simplement quitter la région au moment de la retraite.